Tous à l’eau pour le water-polo !

xLe Water Polo est un sport collectif qui se joue dans l’eau, pour pratiquer, il faut savoir savoir nager ! Il faut marquer des buts dans une cage. Ce sport est devenu un sport olympique en 1900 pour les hommes et 2000 pour les femmes, « c’est du sexisme ! » nous affirme une collégienne.

Chaque équipe se compose en tout de 13 joueurs : 6 joueurs dans le bassin, le gardien et 6 joueurs remplaçants. Un match officiel se décompose en 4 périodes de 8 minutes séparées par des courts temps de repos (2 périodes de 7 minutes pour les matchs des moins de 18 ans). Chaque équipe peut demander 3 temps morts d’une minute par match. Notons qu’il faut 2 maillots de bain dans le cas où le joueur se ferait tirer son maillot ou qu’on le lui déchire !

Si vous souhaitez pratiquer ce sport aquatique à Cap’Flo, la piscine municipale de Flers, une école de water-polo est à votre disposition mais il faut venir à l’entraînement de natation avant chaque cours. Cet entrainement dure 30 minutes. Les jeunes s’entraînent le samedi matin et les autres nageurs, le lundi et le jeudi en soirée ainsi que le samedi matin. Actuellement, il y a environ 20 membres.

Il existe des compétitions inter-clubs avec la Manche, le Calvados, l’Eure, le Seine-Maritime et la Mayenne.

Chaque année, un championnat de France U13, c’est-à-dire réservé aux enfants qui ont moins de 13 ans, se déroule dans une ville de France et toutes les régions y participent. Cette année, cette compétition a lieu du 11 au 15 juillet à Mulhouse. Des sélections se font dans différentes villes de Normandie, y compris Flers. Une équipe est ainsi créée et ses représentants vont représenter la’ région au championnat de France. « J’espère être sélectionné car ça serait une super expérience à vivre » nous confie un jeune poloïste.

Quant aux adultes, ils ont leur propre championnat de Normandie. L’équipe de Flers vient de remporter le trophé ! Ils vont pouvoir passer dans la catégorie supérieure.

Néo Dubois, 5e – photographie Wikipédia
Publicités

Noël ? Vous avez dit Noël ?

wAh, Noël ! La fameuse fête que tous les enfants attendent avec impatience tout au long de l’année ! Ils sont toujours aussi pressés de voir le Père Noël !

Et la neige ? Parlons-en … La neige représente souvent la magie de Noël, mais en Normandie la neige devient vite de la boue. Cet année, la météo était plus à la pluie. Dommage, pas de bonhomme de neige cette année !

Mais Noël ce n’est pas que de la neige, c’est aussi des moments de partage avec la famille. Et bien sûr, les inévitables repas de famille ! C’est ce que nous raconte Julie, élève en 5eme B : « J’ai fêté Noël chez ma maman avec mon oncle, ma tante, mes cousins, ma meilleure amie et mes grands-parents. J’étais très impatiente d’avoir mes cadeaux ! ». Pour Néo, en 5E : « J’ai fêté Noël avec ma famille au complet, c’est à dire : mes grands-parents, mes oncles et tantes, mes cousins, cousines. Voici tout le petit monde qui s’est réuni le jour de Noël chez mes grands-parents ! »

Et comment oublier de parler des décorations de Noël ? Pour Lya, élève de 5B, cette année elles étaient : « vraiment très jolies surtout le rond-point Rue du 6 Juin et la place Saint Germain qui étaient remplies d’illuminations.  Il y avait même un énorme ours ! »

Rendez-vous l’an prochain pour vivre un nouveau Noël en Normandie !!!

Salomé Pringault, 4e, illustration ©K.Pottier

À vos murs !

L’escalade est un sport qui consiste à grimper sur une paroi verticale. Il peut se pratiquer en salle artificielle d’escalade (S.A.E) ou, quand il fait beau, sur site naturel d’escalade (S.N.E).

w

A Flers, la salle d’escalade se situe au gymnase Mérienne. L’activité est animée par Franck Gauquelin, président du club Alpin, et par d’autres professeurs d’escalade. « J’ai choisi d’être président du club pour donner du temps à ma passion, c’est un engagement personnel et du bénévolat. » nous indique le président.

Ce club existe depuis 25 ans et 150 adhérents de 8 à 70 ans y sont inscrits. Pour profiter de la nature, 8 sites naturels sont installés. Les plus connus sont Clécy et Saint Clair de Halouze. Le club essaie de faire des sorties en plein air une fois par mois pour rendre les gens plus autonomes. Pour pratiquer, il faut avoir « de la force dans les jambes, de la souplesse et ne pas avoir peur du vide », nous déclare Lucy. Il peut y avoir des compétitions où les épreuves sont d’être le plus rapide, ou bien n’utiliser que des prises d’une même couleur.

Le journal Les Normandisent a suivi de très près l’opération « Téléthon : Objectif Mont Blanc » du 08 Décembre, auquel les élèves de 6ème et 5ème du collège ont participé !

Pour plus de précision rendez-vous sur le site www.clubalpinflers.fr.

Margaux Gérault, Ysalie Cocherel, 4e, photographie personnelle

Flers : la place du marché fait peau neuve

photo
Haut de la Place du Marché rénovée et ouverte au public

La place du marché de Flers, place Saint Germain, est en cours de restauration. Les travaux ont commencé en février 2017. Actuellement, seul le haut de la place est rénové et ouvert au public.

La place du marché est plutôt appréciée par les passants ainsi que par quelques commerçants. « La place est plus jolie » confie l’un d’eux. Sur le haut de la place, actuellement terminé, de nombreux aménagements ont été apportés comme des tables et des chaises, ainsi que de jeunes arbres. Les tables et les chaises sont en acier inoxydable pour éviter la rouille. Le sol est composé de pavés gris ainsi que de gravillons de couleur orange. «Le nouvel aménagement est bien, dommage que les endroits où s’asseoir soient trop petits ! » souligne un passant.

Les commerçants proches de la place sont heureux de la fin des travaux : « A cause de la poussière et du bruit nous avons perdu en chiffre d’affaires depuis quelques temps » déclare le fleuriste dont la boutique se situe juste à côté de la place, « mais on pense que le nombre de clients augmentera quand la place sera finie ».

Néanmoins, les travaux pour agrandir la place ont réduit les places de stationnement. De plus, le parking du bas est en cours de restauration, et donc il ne permet pas de se garer. «J‘ai mis 15 minutes ce matin à me trouver une place et elle est loin de ma boutique», reproche une commerçante.

La nouvelle place a également un impact sur le marché. « La place est pratique pour notre placement coté haut mais on n’aura plus de place en bas » nous confie un exposant. « Pour l’instant ça ne nous a pas beaucoup rapporté de clients mais on verra après ».

Les travaux de rénovation seront normalement terminés à la fin des grandes vacances. La place pourra reprendre son quotidien.

Hugo P,. Arthur F., Thomas B., 4e – Photographie @Elise L.

Article écrit dans le cadre du cours de français (séquence : la ville)

Vive le soutien français !

j-aime-love-le-francais-131979286723

Tous les mardis, de 13 h à 14h, il se passe de drôles de choses en salle 33 !

Des élèves font des jeux de conjugaison, de vocabulaire, d’orthographe, de grammaire … Aiment-ils tant le français qu’ils en font en plus ?

Non, c’est le soutien français !

Il est organisé sur le temps de l’accompagnement éducatif. Il s’adresse aux élèves volontaires qui ont des difficultés en français. Deux enseignantes s’occupe du soutien français : Mme Moynet et Mme Renout. Les élèves sont divisés en deux groupes, l’un pour les 6es-5es et l’autre pour les 4es-3es. Mme Moynet est particulièrement contente de participer au soutien français « Je peux aider les élèves qui ont du mal avec ma matière et même m’amuser avec eux. ».

Si vous voulez participer au soutien français, n’hésitez pas à vous adresser aux deux professeurs référentes !

Yassin Leghemara, 6e (illustration : lovegenerator)

60 round-balers partis en fumée

haystack-115063_960_720Un incendie s’est déclaré lundi 26 septembre 2016 à 18 heures dans une exploitation agricole, au lieu-dit Les Terriers à la Chapelle-au-Moine, petite commune près de Flers.

Suite à un feu allumé par le propriétaire le matin pour se débarasser de broussailles, soixante round-balers se sont enflammés dans un bâtiment agricole. Les bottes de foin sont très enflammables.

Les voisins se sont organisé pour faire la circulation avant l’arrivée rapide des pompiers. Un riverain a apporté de l’eau rapidement. Néo qui rentrait du collège témoigne : « j’ai vu, par la vitre du bus, des flammes d’environ 10 mètres de haut sortir du bâtiment agricole de mon voisin ! Ça sentait un peu le brûlé. J’ai eu peur mais l’intervention rapide et efficace des pompiers m’a soulagé.« 

Selon les pompiers, « l’intervention s’est bien passée et plusieurs collègues sont restés pour surveiller la nuit que le feu ne reprenne pas ».

Aucune victime n’est à déplorer. Tout est bien qui finit bien.

Néo Dubois, 6e – illlustration wikipédia

A Flers, on expose son linge !

Le 24 mars 2016, devant la médiathèque de Flers, s’est déroulée «La Grande Lessive ». 97 pays ont participé à cet accrochage d’œuvres d’art.

lessive

Le collectif « Tissons le vivre-ensemble » est à l’origine du projet sur Flers. « L’objectif est de tisser des liens entre les gens, nous explique Martine Michel, une des membres du groupe. Ce collectif a été créé à la suite des attentats contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. 

Le jour de « La Grande Lessive », des fils ont été tendus entre des arbres devant la médiathèque, sur l’esplanade François-Mitterrand. Chacun pouvait venir accrocher une œuvre en lien avec le thème « Faire bouger les lignes ». « Environ 450 personnes, de la crèche jusqu’à la maison de retraite, en passant par les établissements scolaires », sont venues participer à cette installation artistique éphémère, nous indiquent Maryvonne Radé et Ghislaine Guyard.

Les 6e et les 5e A du collège ont participé. Les professeurs de français et la professeur documentaliste ont jumelé l’événement avec le Printemps des poètes. « Les élèves ont écrit des acrostiches sur des feuilles qu’ils ont ensuite décorées. Ils ont pris grand plaisir à accrocher leurs œuvres et à les présenter aux membres du collectif présents » se rappelle avec bonheur le professeur documentaliste à l’origine de la participation des élèves à l’événement.

Lysandre et Najlae (photographie personnelle)