Step un jour, step toujours

20170927_100449-2La journée du sport s’est déroulée le mercredi 20 septembre 2017. Les élèves ont participé à différents ateliers de 10 minutes chacun. L’atelier de step était animé par une professeur d’EPS et trois élèves de 5ème qui ont participé au championnat de France l’année dernière. (ICI)

La plupart des élèves participants ont apprécié l’atelier : quelques uns ont tellement aimé bouger sur la chorégraphie qu’ils se sont inscrits pour le cours proposé au collège le jeudi midi. « Pour certains, c’était trop dur, et pour d’autres c’était facile » souligne une des jeunes encadrantes. Outre la démonstration, les explications données ont aidé à comprendre la chorégraphie : « elles expliquaient drôlement bien, même si je connaissais déjà la chorégraphie, le comptage m’a aussi vraiment aidé » souligne un élève.

D’autres jeunes n’ont, par contre, pris aucun plaisir et quelques « C’est nul ! », « C’est pour les filles … » ont résonné dans le gymnase. Mais ces avis négatifs étaient peu nombreux comparés au nombre de personnes qui ont aimé.

L’équipe de step du collège s’est agrandie suite à cette journée où les élèves ont pu découvrir ce sport. La nouvelle équipe participera au championnat académique le 21 mars 2018 à Caen.

Anthéa Gandon, Lise Denis, 5e (photographie ©S.Garnung)
Publicités

Tous sportifs le 27 septembre !

20170927_121612-2
Un buffet bien mérité !

La journée du sport scolaire se déroule dans toute la France. Elle a lieu tous les ans pendant le mois de septembre. Dans l’académie, la date du 27 septembre a été choisie par le recteur : «organiser la journée du sport est un ordre, envoyé aux collèges et écoles par le Ministère de l’Éducation Nationale donc par le ministre » souligne Mme Morel, Principale.

Au collège, toute la matinée du 27, les élèves de 6e et de 5e ont participé à des activités mises en place par des professeurs, des surveillants … Plusieurs élèves de 4e et de 3e étaient également présents pour encadrer leurs camarades. L’organisation de cette matinée était sous la responsabilité de M. Auvray, professeur d’EPS, et de ses collègues.

Parmi les activités proposées, Mme Gilbert, professeur d’histoire-géographie, a invité ses élèves à jouer à des jeux du Moyen-Age : « Sur un plateau, il y avait 9 pions avec lesquels il fallait faire des lignes de trois tout en bloquant son adversaire » raconte un élève. Son collègue, M. Monsimier, responsable de la formation PSC1, a appris à ses élèves la manière d’étirer une crampe au niveau du mollet pour soulager une douleur. M. Bouhours, professeur de lettres classiques, a lui initié ses élèves au trollball : « c’est un jeu avec des épées et un ballon. Il faut aller marquer dans le camp adverse en faisant avancer le ballon avec son épée. » explique un participant.

La journée du sport a été très appréciée par les élèves et professeurs présents. « J‘ai vraiment aimé cette matinée. J’ai organisé une compétition entre élèves, à savoir qui était le plus rapide pour trouver une information dans un documentaire ! Ils ont pu ainsi découvrir les livres sur le sport tout en s’amusant. En plus, les groupes étaient enthousiastes ! » se souvient Mme Mahieu, professeur documentaliste. Mme Gilbert souhaite l’an prochain recommencer l’aventure mais en proposant des jeux différents. L’ensemble des enseignants souligne la bonne organisation des ateliers, même si certains groupes n’étaient pas à l’heure. Les élèves ont, eux, tous aimé : « J’ai adoré même si certains ateliers étaient plus ennuyants que d’autres ! » raconte une élève de 6e. « Je me suis super amusé ! » ajoute un de ses camarades. Le buffet offert à tous dans la cour pour cloturer la matinée a été apprécié par tous. « C’était délicieux ! » remarque un élève.

Vivement l’année prochaine que la journée du sport recommence !

Pierre Milet, 4e (photographie personnelle)

Le step, un sport formidable !

1
Séance d’entraînement avant la compétition académique.

Le step est un sport proche du fitness qui se pratique sur une plate-forme qui ressemble à une marche amovible : le step. « On nous appelle des gymnastes, souligne une jeune pratiquante, il y a deux mouvements de base que nous réalisons à partir d’un step : le simple où nos bras sont tendus en parallèle et le complexe où les membres se croisent ». Les gymnastes effectuent, pendant une à deux minutes, ces mouvements autour d’une chorégraphie, souvent en musique. « Ce que j’aime dans ce sport c’est d’être en équipe avec mes amies, de bouger sur de la musique rythmée. »

Depuis septembre 2016, le step est pratiqué au collège Jean Monnet. L’activité est organisée par Mme Dubois, Mme Malard et Mme Quellier, professeurs d’EPS. Sept filles, trois en sixième et quatre en cinquième, participent à cette activité encadrée également par une juge, Draïfa qui elle est élève en quatrième. « Nous recherchons dès à présent des élèves, garçons et filles, pour continuer l’aventure l’année prochaine. Les garçons aussi peuvent faire du step ! » annonce Alice Malard.

Emma, jeune et dynamique débutante, fait du step depuis la rentrée 2016. « Je n’en n’avais jamais entendu parler avant, et maintenant je pratique au collège tous les mercredis après-midi pendant deux heures et le vendredi de 13h à 14h. Pour les compétitions, on fait parfois des répétitions supplémentaires. Je vais continuer l’année prochaine car ça me fait faire du sport et que je suis super motivée ! ».

L’équipe de step du collège a participé le 22 mars dernier au championnat académique de la discipline à Caen. Les filles ont combattu, sur une chorégraphie rythmée et dynamique d’une minute trente, contre une équipe de lycéennes de Caen. Lors d’une compétition, sont notés la complexité, la variété et l’originalité des pas. De plus, pendant le show, les gymnastes doivent être enthousiastes, souriantes et toniques. « En plus d’apprendre tous les pas, il a fallu choisir une tenue similaire pour nous toutes, raconte Emma, notre t-shirt était rose, nos leggings zébrés noir, violet et beige. Le pire ça a été les coiffures car nous devions toutes avoir la même ! Vive la laque pour faire tenir nos tresses ! ».

Il fallait 95 points au minimum pour accéder au championnat de France. Les jeunes gymnastes flériennes ont totalisé 110,5 points ! Toute l’équipe va donc se rendre au mois de mai à Bourges pour l’étape suivante. Les Normandisent seront à leurs côtés pour les supporter et vous tenir informés de leur classement !

Lya Coquet et Emma Hée, 6e – Photographie ©Matthieu Auvray