! Snapchat le réseau social des « jeunes » !

snapchat-1374859_960_720Snapchat est un réseau social gratuit très fréquenté par les ados et les jeunes adultes.

On peut y partager des photos, des courtes vidéos et échanger des messages avec des amis à l’autre bout de la Terre. Il y a aussi une « story » qui consiste à poster des photos et vidéos qui pourront être visionnées par chacun de ses contacts.

La différence entre Snapchat et les autres réseaux sociaux comme Instagram est le temps de parution des photos ou autres vidéos. En effet, les posts sur Snapchat sont éphémères et s’effacent très rapidement, selon ce qu’a décidé la personne qui en est l’auteur. Pour en garder trace, il existe néanmoins des applications qui permettent d’en faire une saisie d’écran. En plus, on ne peut utiliser Snapchat que sur un écran mobile (téléphone, tablette…) mais pas sur un ordinateur de bureau.

L’application a été lancée et développée en 2011 par des étudiants américains, dans le cadre d’un projet d’étude. Officiellement, pour s’y abonner, il faut avoir treize ans mais la plupart des jeunes s’y inscrivent bien avant.

En 2017, Snapchat compte 11 millions d’utilisateurs en France (contre 33 millions pour Facebook). Une large augmentation est à signaler chez les 13-19 ans, passant de 29 % en 2016 à 57 % en 2017. On peut expliquer cette hausse par les temps de connexion sachant qu’en moyenne les 13-19 ans passent 15 heures sur internet par semaine. Et 80 % de la population possède son propre téléphone portable et 36 % sa propre tablette !

De nombreux élèves connaissent l’application et y sont inscrits : « j’aime beaucoup, en plus on peux améliorer les photos avec les filtres trop mignons ! ». Néanmoins, ce n’est pas le cas de tous : « l’application est interdite au moins de 13 ans, donc j’attends », « je suis déçu car mes parents refusent que je sois actif sur les réseaux sociaux ».

Les adultes de l’établissement se méfient, eux, beaucoup de ce réseau : « Je suis inscrite sur plusieurs réseaux comme Twitter, Pinterest ou Facebook, mais je n’aime pas Snapchat. J’ai essayé mais j’ai vite renoncé car je ne vois pas l’utilité de poster des photos ou des vidéos que l’on ne peut pas garder. Je préfère Instagram pour cela. En plus, il faut vraiment se méfier de Snapchat car il y a déjà eu de très graves cas de harcèlement via ce réseau. Comme les messages s’effacent, il est impossible de prouver qui en est à l’origine sauf si on a fait une saisie d’écran. Cela m’inquiète de voir mes élèves si actifs sur ce réseau » nous explique Mme Mahieu-Marziou, professeur documentaliste.

Une chose est sûre, que vous soyez ou non inscrit sur Snapchat, pensez à vous déconnecter de temps en temps !

Lya Coquet, 5e (Illustration : Pixabay)
Publicités